41Iwc3sds5LIrène est née avec trois mois d'avance. Maria sait que quand on lui laisse le choix à l'accouchement, elle choisit aussi l'attente, les angoisses et les incertitudes.

Elle vient d'avoir 42 ans et elle est seule, personne pour la soutenir. Le père a depuis longtemps abandonné son rôle. Elle va alors se rapprocher des autres mères qui vivent la même chose et tente de décrypter ce monde des couveuses où sa vie devient rythmée par les horaires de visites et le produit antiseptique.

Maria est prof du soir et c'est son boulot qui va l'aider à continuer à attendre. Elle est là pour Irène mais aussi pour cet élève qui veut décrocher son brevet et va faire des efforts pour elle.

Le temps suspendu est un récit honnête et sincère d'une mère relativement forte qui va surmonter ces trois mois et va se raccrocher à la médecine pour espérer. L'auteure écrit ce roman sans apitoiement, elle a su trouver la bonne distance pour ne pas tomber dans le pathos et faire passer à son lecteur à moment de fragilité.

Ce n'est évidemment pas un roman pour tout le monde.

Merci à Suzanne de chez les filles logoet au Seuil.