61tY1qJWLbL"Tu veux que je te montre? a redit mon traître.

Montrer quoi?

Comment pisser.

Et j'ai dit oui".

" Il trahissait depuis près de vingt ans. L'Irlande qu'il aimait tant, sa lutte, ses parents, ses enfants, ses camarades, ses amis, moi. Il nous avait trahis. Chaque matin. Chaque soir… "

Voici ce qui m'avait plus dans Mon traître de Sorj Chalandon: l'écriture si particulière. L'histoire vraie, froide et sérieuse oubliée par l'humour de l'auteur.

Dans Retour à Killybegs, je n'ai pas retrouvé ce que j'avais aimé dans mon Traitre. Peut être que j'aurais du attendre plus longtemps avant de le lire? Je l'ai trouvé sans intérêt. Mon traître se suffisait à lui-même. L'ordre chronologique de la narration m'a beaucoup embrouillé.

"Si je parle aujourd'hui, c'est parce que je suis le seul à pouvoir dire la vérité. Parce qu'après moi, j'espère le silence".

Ces deux livres m'ont donnés envie d'en savoir plus sur les événements en Irlande et m'ont remis en mémoire un film que j'avais au lycée: Bloody Sunday. A revoir certainement avec un autre esprit qu'à l'époque!