51xt3l3GroLChine, 1937. Shanghai est le joyau de l'Asie, ville lumière, colorée et tumultueuse, abritant millionnaires et mendiants, patriotes et révolutionnaires, artistes et seigneurs de guerre. C'est aussi là que vivent les soeurs Chin, Pearl et May, magnifiques jeunes femmes, aisées et rebelles, aux tempéraments pourtant opposés. Mais l'insouciance s'arrête brutalement pour les deux soeurs le jour où leur père, ruiné, décide de les vendre à des Chinois de Californie, venus chercher des épouses en Chine. Alors que les bombes japonaises s'abattent sur leur ville natale, une nouvelle vie commence à Los Angeles pour les jeunes femmes. Pearl et May tentent de s'adapter au rêve américain, elles cherchent l'amour et la célébrité tout en bravant le racisme qui sévit aux Etats-Unis à cette époque.

Encore un beau roman de Lisa See. Filles de Shangai est différent des autres. Il est moins porté sur les coutumes mais plus sur les chinois expatriés aux USA pendant la 2nd Guerre Mondiale (Lisa See ne développe pas cependant ce côté guerre). Elle nous parle des étrangers, du racisme: le regard des Lo fan (américains) mais aussi de ces chinois qui ne s'adaptent pas à la vie américaine et sont désignés comme arriérés par leurs enfants nés sur le sol américain. J'ai aussi découvert le terme "fils sur papier" qui désigne ces chinois qui ont acheté un certificat de naissance d'un chinois de nationalité américaine mais mort.

Filles de Shangai est aussi l'histoire de deux soeurs liées par le sang, l'histoire et le secret. Vendues par leur père, elles vont devoir s'enfuir et subir leur destin. Entre aide et jalousie, chacune va devoir trouver sa place dans un pays qui ne veut pas d'elles.

Encore une belle lecture...