31 mai 2010

Chinoises, Xinran

PICT2735Un dicton chinois prétend que " dans chaque famille il y a un livre qu'il vaut mieux ne pas lire à haute voix ". Une femme a rompu le silence. Durant huit années, de 1989 à 1997, Xinran a présenté chaque nuit à la radio chinoise une émission au cours de laquelle elle invitait les femmes à parler d'elles-mêmes, sans tabou. Elle a rencontré des centaines d'entre elles. Avec compassion elle les a écoutées se raconter et lui confier leurs secrets enfouis au plus profond d'elles-mêmes. Épouses de hauts dirigeants du Parti ou paysannes du fin fond de la Chine, elles disent leurs souffrances incroyables : mariages forcés, viols, familles décimées, pauvreté ou folie... Mais elles parlent aussi d'amour. Elles disent aussi comment, en dépit des épreuves, en dépit du chaos politique, elles chérissent et nourrissent ce qui leur reste.

Chinoises
est le dernier roman sur la littérature asiatique que j'avais dans ma PAL. Quatorze histoires de femmes, toutes différentes les unes des autres mais toutes en commun, la souffrance de la femme. Et là je me suis interrogée. Si vous lisez régulièrement mon blog, vous avez pu remarquer mes différentes lectures sur le sujet avec des auteurs comme Lisa See dernièrement. Avez-vous déjà remarqué vous aussi que la femme asiatique est toujours brutalisée. Oui bien sûr en occident aussi mais elles ne font pas autant le sujet d'un livre. Du coup, j'ai l'impression de voir la femme asiatique que de cette manière, erronée certainement. Un livre qui nous fait prendre conscience de la culture chinoise.

En dehors de ça, Chinoises est un roman touchant et révoltant. Un livre sur les femmes pour les femmes et les hommes. Pour ne pas oublier...

Merci Tiphanie, tu m'as donné envie de découvrir plus cette auteure.

Posté par esmeraldae à 06:00 - - Permalien [#]