51eNpnivgEL"Mon père était un fou de glisse et d’apesanteur. Il traquait les ouragans et les tempêtes de neige pour vivre l’extase du surfeur de vagues monstres, du skieur de poudreuse. Il avait soif de sensations fortes, n’en avait jamais assez. Et c’est cela qui m’a sauvé la vie."

Dès l’âge de trois ans, Norman Ollestad est initié aux sports extrêmes par un père passionné et charismatique qui le déstabilise autant qu’il l’inspire. Pendant que les autres enfants mènent une vie normale, il est entraîné à ignorer la peur. Cette éducation atypique lui permettra de survivre, seul, perdu sur les pentes verglacées d’une montagne. Naviguant entre le récit haletant du crash et les souvenirs de ce père hors norme, Norman Ollestad livre un témoignage puissant et inoubliable qui explore avec une extraordinaire intensité dramatique le lien complexe d’un père à son fils.

Ce récit d'un rescapé est émouvant et tragique. Le récit de sa jeunesse avec son père, qui a oublié de lui apprendre la peur avec le sport extrême, est entrecoupé par le récit de son sauvetage quand il a eu l'instinct de survivre.

J'ai été un peu déstabilisée au début par l'ordre chronologique des événements et puis j'ai voulu en savoir plus et alors je n'ai plus lâché ce roman. Un très beau récit d'un garçon qui a pu survivre grâce à son père.