30 avril 2010

Glam, jalousie et autres cachotteries, Cecily von Ziegesar

516sGqloQ3LCe livre raconte l’histoire de Shipley Gilbert. À la journée d’orientation de l’université de Dexter, tous les yeux sont rivés sur elle. De longs cheveux blonds, un corps de rêve, un visage angélique, des jambes bronzées, fuselées... Les garçons sont sous le charme : Tom, l’athlétique joueur de foot au look chic et décontracté ; Nick, un jeune musicien romantique dans le vent ; Adam, l’attendrissant fils de deux fermiers hippies ; même Eliza, sa colocataire punk, ne semble pas indifférente. Et comment ne pas l’aimer ? Elle est parfaite sous tous rapports.Mais pourquoi a-t-elle a quitté New York pour s’inscrire dans cette université perdue au beau milieu du Maine ? Aurait-elle un secret à cacher ? Les cours débutent et un mystérieux personnage vient semer le trouble dans la vie des étudiants. Ce marginal hante le campus, et Shipley semble vouloir se rapprocher de lui. Alors qu’une nouvelle vie commence pour elle dans cette ville aux apparences tranquilles, parviendra-t-elle à corriger les erreurs du passé ?

Glam, jalousie et autres cachotteries est la nouvelle série de l’auteur de Gossip Girl. J’aime beaucoup cette série mais j’ai arrêté de la lire vers le tome 10 quand j’ai commencé à regarder la série du même nom adapté (légèrement) du livre. Comme ça n’a pas grand-chose à voir sauf à m’embrouiller les idées. L’auteure a aussi écrit la série It girl où Jenny (personnage de Gossip girl) est l’héroïne mais comme je n’aime pas ce personnage, je n’ai pas accroché.

Glam etc a été une lecture très agréable sur mon transat au soleil. La fin par contre m’a énervé, je ne voulais pas que ça se finisse comme ça.On peut la réécrire? J'espère que la suite me remettra tout ça sur le droit chemin!

Le personnage d’Eliza est malheureusement décrit que par une frange noire. Je trouve ça dommage. Est-ce pour que le lecteur ne s’attache pas à elle et préfère la petite blonde BCBG ? Erreur ! J’avais peur au début avec la description BCBG de Shipley et l’allusion à l’argent de tomber dans le culcul mais au fur et à mesure la mayonnaise a prit.

Le personnage de Patrick aurait pu être plus approfondi (quelles sont ses raisons véritables d’avoir tout abandonné) ? Et ne pas seulement faire un blocage sur le « Pink Patrick ».

Les séries de Z. se ressemblent tout de même : des pensionnaires, l’école, de belles héroïnes, des personnages friqués mélangés avec des pauvres. Mais bon que dire d’autres : on adore ? On en redemande ? "Vous [...]adorez, [aussi] ne dites pas le contraire. On n’en a jamais assez. [Et c'est bien] pour ça qu’on l’aime."

Un passage m'a bien fait rigoler: « Et ainsi fut fait. Tom dépucela Shipley ».Oui c'est sûr, c'est une façon d'annoncer les choses!

Je vous conseille ce roman, du plaisir garanti, pas de coup de barre avec. On le commence et on ne peut plus s'arrêter. Une histoire d'amitié entre jeunes qui se choisissent au hasard comme c'est souvent le cas et pourtant ça marche. Des histoires d'amour entremêlées dignes d'une série? Super! Mais aussi des personnages qui ont chacun un bagage à porter alors qu'un monde plus adulte les attend. Comment faire?

 

J’ai hâte de lire la suite.

Cecily Von Ziegesar sera en chat sur le site de Metro le 5 mai de 16h à 17h.

Merci à Camille et Silvana ainsi qu’à Michel Lafon.

Posté par esmeraldae à 06:00 - - Permalien [#]
Tags : , ,