51tNHb5FErLC'est chez le Buveur d'encre que j'ai découvert ce très bel album. Il s'ouvre comme une boîte d'allumette. Original, ça change.

C'est l'histoire de l'allumette qui a réchauffé le coeur de la petite fille aux allumettes.

L'enfant prend une troisième allumette, et elle se voit transportée près d'un splendire arbre de Noël. Sur ses branches vertes, brillaient mille bougies de couleurs: de tous côtés, pendait une foule de merveilles. La petite fille étendit la main pour en saisir une: l'allumette s'éteint. L'arbre semble monter vers le ciel et ses bougies deviennent des étoiles. Il y en a une qui se détache et qui redescend vers la terre, laissant une trainée de feu. Andersen

Céleste rêve de sortir de sa boîte et d'être utile à quelqu'un dans le besoin: un mendiant, un marin. "Il est exceptionnel de sauver des vies et rares sont celles qui illuminent l'arbre de Noël. Certaines sont cassées, piétinées, déchiquetées sans même avoir flambée". Elle veut briller et quand elle réussit à sortir de sa boîte c'est pour y faire une merveilleuse rencontre.

Un très beau conte à lire certainement en écho à la petite fille aux allumettes. Je vais vous avouer que je ne l'ai jamais lu mais je vais de ce pas y remédier!

Une histoire propice avec le froid qui arrive ainsi que le sapin de Noël qui va bientôt débarquer.

Profitez bien de ce jour de congé et pourquoi il a été décrété. Pour ma part, je travaille. Eh oui, le problème avec le commerce, c'est que le client est roi. En plus, c'est ma journée de solidarité!