9782012018280Après le cueilleur de fraises, le peintre des visages est le dernier Monika Feth. Vous vous rappelez certainement mon avis mitigé pour le premier et vous vous demandez pourquoi j'ai recommencé? Moi aussi! A croire que je n'ai pas assez de livre! Promis j'arrête là avec le deuxième tome!

Jette et son amie Merle à peine remise de la mort de leur amie louent la chambre à un garçon. Très gentil, il a la particularité d'avoir une copine, Ilka, qui collectionne les secrets. Un jour, elle disparait enlevé par son frère, peintre, que ses proches ignorait l'existence.

Monika Feth reprend le même shéma, celui de nous dévoiler le meurtrier et ses intentions à l'avance pour nous éviter d'avoir notre coeur qui palpite trop vite avec du suspens! La mère de Jette qui est écrivaine de polar m'a fait ressentir encore plus dans ce roman un rapprochement avec les héros de Mary Higgins Clark et sa fille. Encore une fois, Jette se jette dans la gueule du loup. ça va une fois mais si elle recommence dans tous les romans, ça devient lassant!

Ilka a un lourd secret: celui d'avoir une relation incestueuse avec son frère. Malheureusement, ce n'est pas dit mais seulement explicite. Je pense que ça aurait mérité d'être plus approfondie. Mis à part que le sujet est assez bizarre, surtout pour un roman pour ados!

La fin se termine un peu comme un cheveu sur la soupe!

Pour finir, encore une fois ce changement de point de vue qui me déstabilise...

Hachette, 2009, 17 euros