31A4s_Ny6tLDes hommes, Mauvignier

L'écriture est lointaine et me laisse de côté. Elle m’empêche de pénétrer entièrement dans l’histoire. Les phrases sont tantôt courtes, tantôt longues et des passages à la ligne après des virgules.J'ai du abandonner car au bout de quelques pages, je ne me souvenais plus de ce que j'avais lu :( 

Minuit, septembre 2009, 17.50 euros, 280p.

31mEq_mwMdLL’annonce, Marie-Hélène Lafon

Comme pour le livre précédent, j’ai trouvé les phrases si longues qu’on en oublie le début de la phrase quand on l’a finie. Je n’ai donc pas fini de le lire, j’ai du abandonner avant, impossible de me souvenir de ce que j’ai lu ! Je sais que d'autres ont eu plus de courage que moi!

Buchet Chastel, septembre 2009, 15 euros, 196p.


411_Y7PRHuLLes enfants de Las Vegas, Bock :

 

Le sujet m’intéressait beaucoup et pourtant j’ai du abandonné vers 70 pages. C’est un livre vulgaire. Pour moi, un roman doit être beau à lire et pas des insultes ou des insanités à tout bout de pages !

 

L’Olivier, septembre 2009,

 

  51tIOApz9ELZone cirque, Topol :

 

J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de répétition avec les noms : dans un même paragraphe le nom d’un personnage peut être répété ¾ fois.J'ai lu une épreuve non corrigée alors que peut être qu'entre temps ils ont changé? A voir...

 

Noir sur blanc, septembre 2009, 280p, 21 euros

 

31i9uVlLZ7LLa barque silencieuse, Quignard :

 

Les idées sont posées à la suite des autres. Je n'en retiens rien de cette lecture. Quignard a en général de bonnes critiques mais en tout cas ce n'est pas un auteur pour moi.

Seuil, septembre 2009, 252p, 18 euros

 

5121DRy56jLSi je t’oublie, Bagdad, Kachachi :

 

C’est un roman qui se lit vite mais je n’en garde pas un grand souvenir. Une lecture qui vient et qui passe…

 

Liana Levi, septembre 2009, 220 p, 20 euros

 

 


31bZ0Iru9kLLa vérité sur Marie, Toussaint

 

Ce roman se résumerait de façon très brève : Un homme (le narrateur), une femme. La femme le quitte pour un autre. Le narrateur ne se souvient même pas du nom exact de son rival qui meurt d’ailleurs. Il connait Marie et raconte son histoire.

 

Un début intéressant que j’ai bien aimé puis vers les pages 100, j’ai décroché l’histoire ne m’intéressait plus.

 

 

Minuit, 14.50euros, septembre 2009